Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-03-26T15:45:24+01:00

Mudra marie claire

Publié par Le Tapis du Yogi

La mudra thérapie ou le yoga au bout des doigts

Par Nadia Hamam
 
Mis à jour le 
 
 
 
 

En Inde, ces combinaisons que l’on réalise avec les mains sont considérées comme des véritables postures yogiques. Mais, comment marche la Mudra thérapie et à quoi sert-elle ?

 

Elégantes, précises, intrigantes : les mudras nous viennent du fond des âges. Il y a 3000 ans, les yogis associaient déjà certaines d’entre elles à leur méditation. "Ce positionnement précis des doigts aide à canaliser et à faire circuler les énergies de manière dirigée vers là où l’on en a besoin", explique Juliette Dumas, auteure avec l’experte Locana Sansregret de Mudra, le yoga des doigts (Flammarion).

"Bien réalisés, ces gestes simples et bienfaisants apaisent états émotionnels et petits maux du quotidien". 

 

Yoga des doigts, un pacte scellé avec soi

Certaines mudras nous sont familières. Ainsi, quand on parle en public, on adopte souvent sans nous en rendre compte le geste de mettre les doigts de chaque main face à face. En Inde, on appelle cette posture la hakini mudra. Pour la pratiquer correctement, il suffit de s’asseoir confortablement, de joindre l’extrémité des dix doigts et de synchroniser le souffle : on inspire en plaçant le bout de la langue sur le palais, on expire en relâchant la langue. Répétée dix fois, la hakini mudra booste la concentration, équilibre l’activité entre les hémisphères cérébraux, favorise l’arrivée de nouvelles idées.

 

Il existe plusieurs familles de ces gestes yogiques. Les "hasta mudra" rassemblent les postures où les doigts d’une main et de l’autre se touchent ensemble, alors que les  "tattwa mudras" font se toucher les doigts d’une même main. Mudra vient du sanskrit, la langue antique de l’Inde, et signifie littéralement "sceau". Les yogis présentent la pratique comme un pacte secret scellé avec soi : les mains expriment notre propre pouvoir intérieur et empêchent notre énergie vitale de s’échapper.

 

Mudra, un pouvoir au bout des doigts 

Les mudras sont des outils très puissants qui peuvent modifier le rythme respiratoire et induire des états émotionnels et mentaux précis. Pratiquées avec conscience, elles possèderaient même des pouvoirs de guérison !

Ces postures sont d’ailleurs utilisées en Ayurvéda à des fins médicales. Selon la médecine traditionnelle indienne – mais aussi chinoise, pieds et mains sont en communication étroite avec les organes via les canaux d’énergie (nâdî en ayurvéda, méridiens en médecine traditionnelle chinoise) qui parcourent tout l’organisme. Par extension, chaque doigt possède un pouvoir spécifique au sein du corps. "Logique, si l’on considère la place occupée par les mains au sein du cerveau", analyse Juliette Dumas.

 

Agir en direct sur différentes parties du corps

En Ayurvéda, chaque doigt correspond à un chakra – ou centre d’énergie du corps, et à l’un des cinq éléments. Le pouce est relié au Feu et au chakra du plexus solaire. Le majeur fait écho à l’Espace (Ether) et au chakra de la gorge. L’index correspond à l’Air et au chakra du cœur. L’annulaire répond à la Terre et au chakra de la base (au niveau du périnée). L’auriculaire est lié à l’Eau et au chakra sacré (entre le pubis et le nombril).

Les cinq éléments incarnent des principes physiques et psychiques qui ont leur influence sur le corps. Grâce à certaines mudras, on peut ainsi rectifier d’éventuels excès ou manques en agissant sur les éléments. Illustration : en cas de flatulences ou de ballonnements, Vayu mudra aidera à évacuer l’excès d’air accumulé. Il suffit de replier l’index -correspondant à l’élément Air- vers la base du pouce, et d’exercer une légère pression sur celui-ci.

 

main coeur avec les doigts
 

Une programmation physique et émotionnelle

La science des mudras considère la main comme un clavier par lequel il est possible de programmer le corps et le mental.  "Si la paume est réceptrice, les doigts sont des émetteurs", explique Locana Sansregret dans son ouvrage.

En réunissant deux doigts d’une manière précise et particulière, l’énergie correspondante est dirigée dans la partie du corps ciblée et on envoie un message clair au système énergétique global. A condition de bien réaliser la posture ! 

Un geste fétiche facile à pratiquer

Une mudra s’apprend rapidement et facilement. Elle se pratique partout, en toutes positions, pendant une réunion, un trajet, un dîner. Comment savoir si ça marche ? "Tout dépend de chacune. Certaines en ressentiront les bienfaits très rapidement, au bout de quelques minutes de pratique. Subtil ou puissant… l’effet varie d’une personne à l’autre, mais aussi en fonction des moments", décrivent Locana Sansregret et Juliette Dumas.

On a tout entre nos mains, on a de l’or dans les doigts


Pour une efficacité optimale, visualisez le sens et l’objectif de la mudra pendant la pratique. On peut les accompagner de mantras, ces phrases répétées ou chantées à voix haute, pour poser un peu plus profondément la symbolique recherchée dans le corps.

Conseils des pro : activez les mains avant l’entrée dans la posture, en les secouant ou en frappant légèrement les doigts et pratiquez une mudra régulièrement pendant 21 ou 40 jours avant d’en changer pour en ressentir tous les bienfaits. Avantage évident de cette discipline yogique : tout le monde peut faire des mudras, y compris les personnes âgées ou malades dans l’impossibilité de pratiquer les postures de yoga classiques. Comme l’avance joliment Juliette Dumas : "On a tout entre nos mains, on a de l’or dans les doigts".

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog